SMGSEVESC

SMGSEVESC
SYNDICAT MIXTE POUR LA GESTION DU SERVICE DES EAUX
DE VERSAILLES ET SAINT-CLOUD

Le Syndicat Mixte pour la Gestion du Service des Eaux de Versailles et Saint-Cloud (SMGSEVESC)

Le SMGSEVESC est le Maître d’ouvrage du service de production et de distribution d’eau potable des communes suivantes :

  • dans le département des Hauts-de-Seine :
    Marnes la Coquette, Ville-d'Avray et la Communauté d'Agglomération de Cœur de Seine pour les communes de Garches, Saint-Cloud et Vaucresson.
  • dans le département des Yvelines :
    Chavenay, Louveciennes,
    la Communauté d’Agglomération de Versailles Grand Parc (
    Bailly, Bois-d’Arcy, Bougival, Buc, Châteaufort, Fontenay-le-Fleury, Le Chesnay, La Celle-Saint-Cloud, Noisy-le-Roi, Rennemoulin, Rocquencourt, Saint-Cyr-l’Ecole, Toussus le Noble et Versailles pour la totalité de leurs territoires, et Jouy-en-Josas pour la partie raccordée),
    la Communauté d'Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (
    Elancourt, Guyancourt, Montigny-le-Bretonneux, Trappes, Voisins-le-Bretonneux, La Verrière, Villepreux, les Clayes sous Bois,  Maurepas, Coignières et Plaisir).

Le système d’alimentation en eau potable sous la maîtrise d’ouvrage du Syndicat est aujourd’hui délégué :

  • à la SEOP (Société des Eaux de l'Ouest Parisien) pour 24 communes,
  • à la Lyonnaise des Eaux (LdE) pour 3 commune (Chateaufort, Plaisir et Coignières),
  • à la SAUR pour 1 commune (Bougival).
  • à  VEOLIA pour 1 commune (Maurepas) 

Origine et distribution de la ressource

Origine et distribution de la ressource

La ressource en eau du SMGSEVESC provient, pour la majeure partie, d'une nappe d'eau souterraine située à Croissy-sur-Seine, dans la craie fissurée, sous les alluvions de la Seine. Cette nappe, insuffisamment alimentée de façon naturelle (précipitations), bénéficie d'une réalimentation artificielle, à partir d'eau de la Seine. Cette eau de Seine, préalablement traitée par voie physico-chimique puis par voie biologique, est réinfiltrée très lentement dans d'anciennes sablières spécialement aménagées. Cette réalimentation permet de faire face à l'augmentation des débits pompés et d'améliorer la qualité de l'eau sur l'ensemble de la nappe.
Onze forages de 30 à 60 mètres de profondeur  permettent de prélever les quantités nécessaires à tout moment(1)
La station de pompage de Bougival (2) relève l'eau brute jusqu'aux bassins des Deux Portes et de Louveciennes (3). L'eau est relevée sur un dénivelé de 150 mètres à un débit maximum de 5 000 m3/h. La station comprend 5 groupes électropompes et remplace aujourd'hui la Machine de Marly.

L’eau acheminée par la station est ensuite traitée à l’usine de potabilisation de Louveciennes (4). Cette eau désormais potable est envoyée vers les réservoirs du syndicat afin d’assurer l’alimentation en eau potable de l’ensemble du territoire (5).


1) Forages du champ captant (Croissy-sur-Seine)

Forages du champ captant (Croissy-sur-Seine)

Forages du champ captant (Croissy-sur-Seine)

Forages du champ captant (Croissy-sur-Seine)

Forages du champ captant (Croissy-sur-Seine)


2) Station de pompage (Bougival) :

Station de pompage (Bougival)

Station de pompage (Bougival)

Station de pompage (Bougival)

Station de pompage (Bougival)


3) Bassins d’eau brute (Louveciennes)

Bassins d’eau brute (Louveciennes)

Bassins d’eau brute (Louveciennes)


4) Usine d’eau potable (Louveciennes)

Usine d’eau potable (Louveciennes)

Usine d’eau potable (Louveciennes)


5) Réservoirs d’eau potable

Réservoirs d’eau potable

Réservoirs d’eau potable


Haut de page
Plan du site Rechercher Imprimer Envoyer à un(e) ami(e) Mentions légales Contact