Syndicat Mixte pour la Gestion du Service des Eaux de Versailles et Saint-Cloud


Plaquette : "l’eau dans votre commune" disponible en téléchargement

fichier joint Fichier joint : depliant_sevesc_14x297_eau_adoucie_planche_5.pdf


Production de traitement et de distribution publique d'eau potable.

Il assure l'exploitation, la modernisation et le renouvellement, ainsi que l'établissement et l'exploitation des installations nouvelles qui se révèleraient nécessaires aux besoins des communes et communautés adhérentes.

La délégation de service public : voir l'actualité


Histoire des réseaux

Ce service trouve son origine au « Grand siècle ». Pour les jeux d'eau du Parc du Château de Versailles Louis XIV, fait réaliser le système des eaux et rigoles réalisé entre 1675 et 1685 à partir de la forêt de Rambouillet.
La machine de Marly est proposée au Roi par Arnold de Ville pour refouler l'eau de Seine sur Versailles située 150 m plus haut. Mise en service le 16 juin 1684, la machine constituée de 14 roues de 12 m de diamètre qui actionne au total 259 pompes organisées en trois étages successifs assure un débit de 3200 m3 par jour.

Ce réseau, dans un premier temps d'un caractère ludique, a dérivé ses « eaux bonnes à boire » vers les propriétés privées de Versailles. A la fin du 19e siècle, des communes obtinrent des conventions de dessertes avec l'Etat.

Cependant, les réseaux d'égouts de Paris se déversant dans la Seine il a fallu remplacer l'eau de Seine devenue impropre à la consommation. Ainsi, entre 1880-1952, douze forages sont creusés dans la nappe de Croissy sur Seine et un forage artésien à Bougival.

La machine de Marly entièrement démontée en 1968 a laissé place aux pompes électriques refoulant 5000 m3 d'eau par heure vers l'usine de traitement d'eau potable de Louveciennes.

En 1978, face à de nombreuses difficultés de gestion, l'idée de transférer ce service de l'Etat vers les communes fut émise et traduite dans l'article 8 de la loi de finances rectificatives du 30 décembre 1978.

En 1980, le syndicat intercommunal de traitement et de distribution de l'eau potable a pris le relai du Ministère de la Culture qui cas unique en France gérait l'eau jusqu'à cette date.

Par convention en date du 4 décembre 1980 a transféré ses biens au syndicat.

Aujourd'hui, la principale ressource en eau demeure le champ captant de Croissy. Les conduites d'eau ont été modernisées et doublées pour garantir la sécurité de la fourniture en eau de 20 communes.

La quantité d'eau distribuée est passée de 3 500 000 m3 au début du XXe siècle à 20 231 853 m3 en 2010.

Haut de page
Plan du site Rechercher Imprimer Envoyer à un(e) ami(e) Mentions légales Contact