Tout savoir sur l’eau


le cycle de l'eau (ou cycle hydrologique)

L’eau dans la nature

Le cycle de l'eau est un échange perpétuel entre les océans, l'atmosphère et la surface terrestre, sous l'effet de l'énergie solaire. Un équilibre parfait. Il y a ni perte, ni gain : c'est toujours le même volume d'eau qui ne cesse de se transformer depuis des milliards d'années.

Sous la chaleur du soleil, l'eau provenant principalement de la mer - et dans une moindre mesure de la terre - s'évapore et s'élève dans l'atmosphère. A mesure que l'air se refroidit en altitude, l'eau se condense en fines gouttelettes qui vont former des nuages. Quand les conditions climatiques changent, les gouttes prennent du poids et tombent sous forme de pluie ou de neige. Lorsqu'elle retombe sur terre, la pluie s'infiltre pour rejoindre les nappes souterraines ou ruisselle pour rejoindre les ruisseaux, les rivières puis les fleuves. Une partie de cette eau retournera à la mer pour s'évaporer de nouveau, quelques jours, quelques années ou quelques siècles plus tard.
C'est le grand cycle de l'eau.

Le développement des villes, de l'industrie et de l'agriculture ont considérablement perturbé ce cycle naturel. Les phénomènes de pollution ont augmenté, surtout depuis le 20e siècle. D'où la nécessité de préserver la ressource en eau en évitant de trop puiser dans nos réserves d'eau douce (principalement les nappes souterraines). Mais il est également crucial de ne pas polluer les cours d'eau et les sols. C'est pourquoi le traitement des eaux usées est devenu aujourd'hui de plus en plus important. 


Préserver l'eau

Préserver l'eau

Pensez Nature
Si l'assainissement préserve la qualité de notre environnement, il protège aussi la qualité de nos ressources en eau. Nous rejetons en moyenne 150 litres d'eaux usées par jour et par personne. Une eau dégradée par la pollution c'est une production d'eau potable de plus en plus difficile et coûteuse.
Il faut donc considérer les eaux usées que nous rejetons comme des déchets qu'il faut trier comme nos ordures ménagères.

Nous devons respecter des gestes éco-citoyens pour respecter l'environnement.

Il ne faut pas jeter de produits polluants dans les éviers ou les toilettes

Cela peut avoir de graves conséquences sur l'environnement.
Déposer vos produits dangereux ou polluants chez les professionnels chargés de leur destruction :

Préserver l'eau © ktsdesign - fotolia.com
  • Substances chimiques et toxiques :
  • les peintures, vernis, encres, colles ;
  • les solvants : les antirouilles, détergents, diluants, détachants, essence, produits de nettoyage ;
  • les produits de jardinage : les désherbants, herbicides, fongicides, pesticides, engrais ;
  • les produits photochimiques ;
  • les acides et bases : les batteries, soude, décapants…
  • les médicaments : les cachets, crèmes, sirops ;
  • les piles : alcalines et au lithium
  • Matières grasses et les huiles :
  • les huiles de vidange
  • les huiles de vidange des moteurs et des machines doivent être versées dans des bidons et vidées dans les conteneurs spécialement prévus à cet effet en déchetterie,
  • les huiles et matières grasses de cuisine
  • l'huile de friture usagée peut être mise en bouteille et les matières grasses refroidies, donc solides, peuvent être ajoutées aux ordures ménagères.

Ne jetez pas

des déchets et des ordures, même s'ils paraissent "inoffensifs", dans la nature, ou dans les cours d'eau.

Ne lavez pas

votre voiture en pleine nature, mais dans un lieu permettant de récupérer les eaux usées. Les détergents aussi sont polluants et doivent être traités.



Haut de page
Plan du site Rechercher Imprimer Envoyer à un(e) ami(e) Mentions légales Contact