Actualités

Le nouveau visage du ru de Gally se dessine
Le 22-11-2018

Former le nouveau lit de la rivière est la nouvelle étape des travaux de revitalisation du ru de Gally, après le retrait des arbres. L’objectif est triple : améliorer la vie piscicole, diversifier les habitats pour la faune et la flore et augmenter la zone d’expansion de crues.

Le lit de la rivière est en cours de réaménagement afin de redonner au cours d’eau une morphologie naturelle pour qu’il retrouve ses fonctionnalités. En effet, initialement, le ru de Gally a été chenalisé : son lit a été retracé droit, sa section augmentée et ses berges rehaussées. Les écoulements ont été accélérés. Or, en période de fortes précipitations, le cours d’eau débordait plus facilement dans les zones urbanisées. De plus, son uniformisation offrait une faible diversité d’habitats pour les espèces.

En variant le nouveau tracé du cours d’eau, de nombreux habitats pour la faune et la flore seront recréés. Par ailleurs, ce site servira de zone tampon (zone de stockage temporaire des eaux) pendant les périodes de crues.

Premier méandre le 8 novembre 2018
Premier méandre le 8 novembre 2018

La zone d’expansion de crues

Le nouveau lit du ru de Gally en cours de réalisation, sera composé :

  • Du lit mineur (zone où les eaux s'écoulent en temps normal), qui va être rétréci afin de converser une hauteur d’eau suffisante pour la vie piscicole au cours des épisodes de basses eaux.
  • Du lit de « débordement », qui va être élargi grâce à la formation des berges en pentes douces. Sur les abords de la rivière, des zones humides seront créées par la formation de mares. Ces creux permettront d’augmenter le stockage d’eau.

Le ru chenalisé le 6 septembre 2018
Le ru « chenalisé » le 6 septembre 2018
Formation du nouveau lit le 20 novembre 2018
Formation du nouveau lit le 20 novembre 2018

La diversification des habitats

Des méandres commencent à dessiner le nouveau lit. Ces sinuosités permettront de modifier les faciès d’écoulements et les habitats dans le ru. En alternance seront formés des :

  • Radiers, zones peu profondes, les eaux y sont accélérées et le substrat sur le fond du lit est grossier (graviers, galets, cailloux) ;
  • Plats courants, zones d’écoulement et de substrat moyen, uniforme et homogène ;
  • Mouilles/fosses, zones profondes, les eaux y sont très lentes et le substrat est fin (sables, limons).

Cette alternance de milieu dans la rivière diversifiera les habitats de la faune et de la flore.
Sans oublier, les zones humides, sur les abords qui offriront également un abri encore différent.

La mise en eau du nouveau lit, la stabilisation des berges, les plantations ainsi que la réalisation d’un chemin constitueront les prochaines étapes des travaux.

Pour toute question sur ce projet, n’hésitez pas à passer par le formulaire de contact.


Plan du site Rechercher Imprimer Envoyer à un(e) ami(e) Mentions légales Contact